À chaque étape de la vie des solutions

Vous êtes

Jeune

J'ai un diabète de type 2

mis à jour le 30/09/2020

Cette découverte est un choc et la situation difficile à réaliser. Pourtant, pas de panique. Ce type de diabète est le plus répandu. C’est pourquoi on connaît bien les moyens de contenir son évolution.

Son développement est principalement dû à notre mode de vie actuel : une alimentation trop riche et pas assez de sport. Voilà les deux clefs pour maintenir l’équilibre de son diabète :

  • surveiller ce que l’on mange
  • et se dépenser davantage.

Tant que le niveau du sucre dans le sang est satisfaisant, le diabète de type 2 n’a pas de conséquences graves sur la santé. Et on peut mener une vie tout à fait normale. D’autant que le traitement de ce type de diabète ne nécessite pas d’injections d’insuline.

Il n’est pas utile de bouleverser complètement tes habitudes. Aucun aliment n’est interdit. Simplement, il s’agit de les consommer avec modération, surtout s’ils sont très gras, sucrés, salés... Ceci est valable aussi pour les boissons. Et ajouter des légumes et des fruits si tu n’en consommes pas assez. Côté exercice physique, il ne te sera pas trop difficile de choisir une activité qui te plaît, seul ou avec des copains. La seule contrainte : la pratiquer régulièrement pour qu’elle donne un résultat.

Cette maladie a également des origines génétiques et touche les personnes prédisposées. C’est pourquoi tu ne dois pas te sentir coupable. Pas plus que si ton diabète n’est pas équilibré immédiatement. Il ne faut pas te décourager pour autant.

Tu bénéficies de nombreux soutiens à qui confier les problèmes que tu rencontres, à commencer par tes parents, bien sûr. N’hésite pas à en faire part à ton médecin, à demander conseil à ton diététicien, et éventuellement à un psychologue si tu en éprouves le désir.

 

Source: Direction médicale de Dinno Santé

Mentions légales: https://www.dinnosante.fr/fre/12/cgu?mobile_bloc=footer

Les informations et outils mis à votre disposition par Dinno Santé, le sont à titre informatif.
Ils ne se substituent en aucun cas aux recommandations de votre professionnel de santé