Mon Métier Mon Diabète Épisode 6 : Professeur des écoles

  • Description de l'image
Publié le 30.07.2021
J'aime

Lucie, 36 ans, est professeur des écoles et mère de 4 enfants. Maîtriser un planning ça lui parle, d’autant plus que le diabète s’est invité dans son quotidien à l’aube de sa vie d’adulte. Un séisme face auquel elle a tenu bon pour concrétiser ses rêves personnels comme professionnels, car il est clair pour cette femme déterminée que ce n’est pas le diabète qui décidera de sa vie !  

 

“ Mon diabète m'est tombé dessus en pleine préparation du concours pour devenir professeur des écoles ! Je crois que ce métier et ma volonté de fer de l'exercer m'ont sauvée pour faire face au séisme de la découverte de la maladie."

Être maîtresse de sa vie

Pour mes élèves, je suis une maîtresse comme les autres. Sauf que parfois, je fais « un truc » avec mon portable (je scanne mon capteur pour vérifier ma glycémie), j'ai un boîtier à la ceinture alias ma pompe à insuline, et il m'arrive d'avoir les batteries un peu vides comme le téléphone, alors je mange du sucre même si ce n'est pas bon pour les dents ! Je ne pars jamais en sortie sans sucre ou sans portable, je me scanne avant chaque récré, je ne picore pas de bonbons en sortie scolaire, j'ai parfois du mal à réfléchir (si je suis en hypoglycémie), je suis parfois ultra fatiguée physiquement et/ou psychiquement… Mais je suis là, je fais face, je tiens le cap car ce n'est pas le diabète qui décidera de ma vie. 

Faire face au diabète et aux autres…

Le diabète ne me définit pas, il est une partie de moi. J'ai donc décidé de le vivre au milieu des autres, enfants ou adultes, sans me cacher. C'est assez récent, il m'a fallu du temps, une dizaine d'années. Une ancienne collègue m'a dit un jour : « Nous avons l'obligation d'accueillir nos élèves dans leur diversité, il en va donc de même pour les enseignants ». À l’école, certains élèves et parents sont au courant, d’autres élèves posent des questions, et d’autres regardent sans rien dire. Toutes mes collègues sont au courant, mais elles ne réagissent pas toutes de la même manière. Pour une, je devrais avoir la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH),  une autre s’interroge et m’interroge fréquemment sur mon quotidien, tandis qu’une dernière découvre peu à peu les implications du diabète sur ma vie quotidienne et ce que ça implique au jour le jour. Chaque année, je leur fais une “formation glucagon”, au cas où…

Une vie à 100 à l’heure

Quand je suis à l'école, je suis une maîtresse diabétique. Je cours, je prépare, je corrige, je mange vite, je range, je gronde, je félicite… Et, à côté de ça, il y a le reste : les nuits “pourries” parce que je n’arrive pas à faire remonter ma glycémie, les prises de tête pour comprendre pourquoi des montagnes glycémiques se dessinent sur mes courbes de suivi, la gestion de menus les plus équilibrés possibles, les rendez-vous médicaux obligatoires, les essais de nouveaux dispositifs plus ou moins réussis... Ne pas pouvoir s'arrêter ou faire une pause, car la vie avance, la journée passe et elle est pleine à craquer. Manger un sucre, faire un bolus de correction et continuer ! La vie à 100 à l'heure avec ce boulet qui m'accompagne.

La naissance d’une battante

Mon quotidien est rythmé par beaucoup d'organisation et d'anticipation. Chaque jour, je jongle entre ma vie professionnelle et ma vie familiale, comme beaucoup de femmes… mais avec le diabète en plus, bien accroché au fond de mes poches. Il est parfois lourd à traîner et d'autres fois plus léger ! Et, je suis là, comme une survivante après ces 14 ans et demi de diabète, fière et aussi forte que possible. Finalement ce diabète a aussi du positif. Il m'a permis d'apprendre beaucoup de choses sur moi, sur la vie. Grâce à lui, j'ai rencontré de vraies Amies, pleines de douceur et de bienveillance, et une association fantastique*. Grâce à lui, je sais que mon couple est d'une grande solidité. Grâce au diabète, la vie a une saveur un peu différente de celle d'avant, dans ce temps que j'ai oublié, quand je n'étais pas diabétique. Heureusement dans ce tourbillon, j’ai un merveilleux mari. Il est à mes côtés depuis la découverte du diabète, nous l'avons apprivoisé ensemble, nous avons 4 enfants et vivons bien des aventures.” 

 

*Association française des femmes diabétiques. https://femmesdiabetiques.com/

Les informations et outils mis à votre disposition par Dinno Santé, le sont à titre informatif. Ils ne se substituent en aucun cas aux recommandations de votre professionnel de santé.